Le Tang zhong a encore frappé ! Je vous en avais déjà parlé ICI, les Chinois et Japonais utilisent cet ingrédient (le Tang zhong donc) afin d’obtenir un moelleux incroyable et une meilleure conservation du pain. Ce "roux" permetterait d'augmenter l'humidité dans le pain et lui apporterait une texture moelleuse à souhait. Alors moi je ne sais pas vraiment par quel procédé chimique tout ça se passe mais je sais une chose, c'est qu'ils m'ont convaincue ! Autre avantage de ce pain au lait, il ne contient que 30g de beurre ; du coup on peut ajouter une garniture ou beurrer ses tartines sans trop culpabiliser ! Cette version au Nutella® et aux noix est "archi" gourmande...une p'tite tranchounette ?? 

IMG_7064

Pour le Tang zhong : 

25 gr de farine T55 ou T45

125 gr d’eau de source 

                         IMG_2238 IMG_2239 IMG_2241 IMG_2245

Pour la pâte à brioche :

350 gr de farine T55 ou T45

50 gr de sucre

1 c à c de sel

1 c à s de lait en poudre (je n'en ai pas mis-facultatif)

5 gr de levure sèche de boulanger (1 sachet de Briochin pour moi)

1 oeuf

125 gr de lait

120 gr de Tang zhong

30 gr de beurre mou

80g de noix, noisettes ou autre + environ 4càs de Nutella®

Idéalement la veille ou au moins 6h avant, préparez le Tang zhong (cf photos ci-dessus) : Mettez l’eau et la farine dans une casserole et mélangez bien à l’aide d’un fouet pour éliminer les grumeaux. Faites chauffer sur feu moyen en remuant sans cesse jusqu’à ce que le mélange épaississe et atteigne 65°C. Vous devez obtenir une sorte de béchamel assez épaisse. Transférez cette préparation dans un petit ramequin et filmez au contact. Laissez refroidir avant d'entreposer au réfrigérateur.

Sans titre-1

6 h ou une nuit plus tard, sortez le Tang zhong du réfrigérateur pour qu'il revienne à température ambiante. Dans un saladier, mélangez 120g du Tang zhong avec l’oeuf et le lait. Dans le bol de votre robot ou la cuve de votre MAP, mélangez la farine, la levure, le sucre. Creusez un puits au centre et incorporez-y la préparation liquide. Commencez le pétrissage puis ajouter le sel et continuer de pétrir pendant 15 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit souple et élastique (vitesse 2 au KA). Ajoutez ensuite le beurre mou et pétrir jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé, soit 5 à 10 minutes. Le résultat attendu est une pâte souple et élastique qui ne se déchire pas quand on l'étire doucement. Elle forme une membrane fine et transparente. Formez alors une belle boule, farinez-la légèrement et couvrez de film alimentaire ou d'un torchon propre. Laissez doubler de volume, envion 1 à 2h selon la température de la pièce (le four lumière interne allumée est la meilleure chambre de fermentation maison).

5000

Pour le façonnage, dégasez la pâte en appuyant dessus avec la paume de main puis divisez-la en 4 morceaux égaux (environ 180g chacun). Prendre un morceau et l’étaler en forme ovale. Badigeonnez-le de Nutella® (je l'ai passé au micro onde quelques instants pour qu'il soit plus facile à étaler) en laissant 1cm au bord. Ajoutez vos noix concassées dessus puis roulez de haut en bas. Veillez bien à ce que tout soit enfermé dedans. Puis tournez votre pâte d'un quart de tour (d'un côté ou de l'autre) puis aplatissez-la en exerçant des pressions avec la paume de main (de haut en bas) et roulez-la à nouveau de haut en bas. Déposez le rouleau dans le moule côté soudé vers le bas. Couvrez d’un linge et laissez reposer 45 minutes. 

Préchauffez le four à 180°C avec un récipient rempli d’eau. Badigeonnez votre pain avec un peu de lait au pinceau et enfournez pour 25 à 30 minutes. 12-13 minutes avant la fin de la cuisson, j'ai mis un papier alu sur le dessus car elle était déjà bien dorée. Laissez refroidir sur une grille. Ne soyez pas surpris, toutes les tranches (surtout aux extrémités des pâtons) n'ont pas autant de garniture, mais c'est forcé ; avec le façonnage, la garniture ne peut pas être répartie uniformément. Le lendemain, le pain est encore très moelleux. Il se conserve emballé dans du film alimentaire ou dans un sac congélation. Régalez-vous !