jeudi 28 mai 2015

Lapin à la moutarde de Patrice vu dans "Les Carnets de Julie"

_MG_1835

Un vrai bonheur cette émission. Déjà, le sourire de Julie Andrieu, et puis toutes ces belles rencontres, ces recettes de famille, de grand-mère ... Je vous propose la recette de Patrice Boudignat, agriculteur dans la Brie (partie orientale du bassin parisien) qu'il tient de sa mamie Berthe, c'est simple et efficace. Le lapin est tendre, bien parfumé, on s'est régalé. Par rapport aux recettes que je connaissais déjà du lapin à la moutarde, les morceaux ne sont pas badigeonnés ; on ajoute le mélange crème/moutarde à l'ancienne avant de servir pour conserver l'acidité, directement dans la cocotte. Essayez ! 

Les ingrédients pour 4/6 personnes : 

1 lapin fermier

1 noix de beurre et 2càs d'huile

150g de lardons fumés

4 oignons émincés

2 gousses d'ail pressées

1 bouquet garni

300g de champignons de paris

1 bouillon de volaille dilué dans un petit verre d'eau 

2càs de farine

50cl de vin blanc sec

1/2 pot de moutarde à l'ancienne

1/2 pot de crème fraîche (soit 20cl, crème d'Isigny c'est le top, ça marche aussi avec de la crème de soja pour alleger !) 

du poivre

Dans une cocotte en fonte, faites fondre le beurre et l'huile et faites revenir vos morceaux de lapin sur toutes les faces, à feu vif pour les colorer un peu. Une fois dorés, retirez-les puis ajoutez dans les sucs de la viande les lardons et les oignons. Comptez 5 bonnes minutes en mélangeant régulièrement. Farinez vos morceaux de lapin et remettez-les dans la cocotte avec le bouquet garni. Mouillez avec le vin blanc, versez le bouillon de volaille en même temps que les champignons, poivrez et portez le tout à ébullition. Couvrez puis enfournez pour 2 heures à 140°C. 

Sans titre-3

Mélangez dans un bol la crème fraîche et la moutarde puis, au bout des deux heures de cuisson, déposez des cuillérées de ce mélnage dans la cocotte. Servez le lapin en nappant de sauce et régalez-vous !

_MG_1842

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 26 mai 2015

Gourmandises "cornflakes, amandes, noisettes" au chocolat

Encore Une recette de Bernard Laurance trouvée sur son magnifique blog, ICI. Des gourmandises croustillantes, très chocolatées que les amateurs apprécieront. J'ai choisi un chocolat de couverture noir, 70% mais si vous préférez quelque chose de plus doux, plus sucré, optez pour le chocolat au lait. Idem pour les fruits secs, j'ai choisi des amandes en bâtonnets et des noisettes mais Bernard mettait lui des noisettes et des noix. À vous de voir ! La difficulté de cette recette réside dans le tempérage du chocolat, c'est toujours mieux pour le croustillant, la conservation, la brillance mais ce n'est pas une obligation ! Et puis il y a le Mycryo® ...

_MG_1850

Pour 25 bouchées environ : 

300g de chocolat de couverture noir à 70%

150g de cornflakes nature

100g d'amandes en bâtonnets

50g de noisettes

sucre glace

Commencez par faire torréfier vos noisettes et amandes, la méthode de Ch.Michalak est top. Pour cela, préchauffez le four à 180°C et étalez vos fruits secs sur un silpat posé sur plaque. Enfournez 10/12 minutes en remuant les amandes et noisettes de temps en temps. Surveillez, ça peut aller vite. Une fois dorés, sortez-les et réservez. 

Sans titre-1

Dans un grand saladier, réunissez cornflakes et amandes/noisettes ; réservez le temps de tempérer votre chocolat. Pour la méthode classique, je vous renvoie à mon article ICI. Moi j'ai adopté la méthode Mycryo® car elle simplifie les courbes de température que l'on doit, avec la méthode classique, respecter scrupuleusement. On va simplement fondre le chocolat de couverture à la température indiquée suivant sa couleur noire, blanche ou au lait. 

Sans titre-2

Une fois le chocolat tempéré, on verse la totalité de la couverture sur les cornflakes et les amandes/noisettes. On mélange bien pour enrober complètement les pétales, ça prend bien deux minutes et on fait répartir le tout dans des empreintes en silicone ou des caissettes en appuyant très légèrement dessus pour former des petits tas. On laisse cristalliser à 10°C idéalement, moi j'ai mis au frigo, il fait trop chaud dans la maison en ce moment. Au bout d'une 1 heure 30, on saupoudre généreusement de sucre glace et on déguste !

Ces gourmandises se conservent bien car rien ne craint dans les ingrédients. Régalez-vous ! 

Méthode Mycryo :  

ori-mycryo-beurre-de-cacao-675-g-2139 

C'est quoi ? Le Mycryo® se présente sous forme de poudre 100% pur beurre de cacao. Cette matière grasse 100% végétale est obtenue par la congélation à très faible température, du beurre de cacao. Le Mycryo® résiste parfaitement aux températures élevées, supérieures ou égales à 200 °C. 

Où s'en procurer ? ICI, LA, ou dans tous les magasins spécialisés. 

Le matériel indispensable ?

- un chocolat dit "de couverture" c'est à dire plus riche en beurre de cacao que le chocolat que l'on trouve en supermarché. Plus il en contient et plus il sera fluide et facile à travailler. J'utilise la marque "Barry" un peu moins cher que le top du top, la marque "Valrhona". Je me fournis ICI, sur "CuisineAddict" ou G.DETOU quand je monte sur Paris.

- un bon thermomètre de cuisine.

Comment ca marche ? On ajoute le beurre de cacao Mycryo® en poudre en quantité de 1% par rapport au poids du chocolat (2g pour 200g de chocolat, 3g pour 300g ...) et là, magie !  Il remplace l'étape de pré-cristallisation du chocolat, le chocolat cristallise sous la forme idéale et en plus, il est plus fluide, plus longtemps. 

Récapitulatif : On fait fondre notre chocolat à une température maximale de 

- 50°C pour le chocolat noir ( je n'ai pas dépassé les 42 avec le micro onde)

- 45°C pour le chocolat au lait

- 40°C pour le chocolat blanc

On mélange ensuite très régulièrement le chocolat pour le faire refroidir (à températiure ambiante) à

- 34-35°C pour le chocolat noir

- 33-34°C pour le chocolat au lait

- 33-34°C pour le chocolat blanc

Une fois cette température atteinte, on ajoute alors nos 1 % de beurre de cacao Mycryo®, on mélange bien pour l'incorporer.

On laisse enfin refroidir notre chocolat, en le mélangeant souvent, à la température idéale de travail

- 31-32°C pour le chocolat noir

- 29-30°C pour le chocolat au lait

- 29-30°C pour le chocolat blanc

et on utilise le produit, assez rapidement quand même. Pour cette recette c'est pratique, on a juste à mélanger avec nos cornflakes mais si on veut faire des coques, il faudra maintenir la température avec un bain marie. 

Je l'utilise uniquement pour le chocolat ? On trouve souvent le Mycryo® en grande quantité alors qu'on en utilise que très peu pour le tempérage mais ce n'est pas perdu.

Le Mycryo® est aussi un allié santé de par sa composition 100% naturelle et végétale. La cuisson des plats est moins grasse, plus légère. Ses propriétés « isolantes » préservent la texture et relèvent le goût naturel. On peut donc paner légèrement ses aliments avec, enrobez les viandes, poissons, légumes ou simplement saupoudrer directement et faire cuire dans une poêle bien chaude ou un wok sans autre ajout de matière grasse.

_MG_1844

jeudi 21 mai 2015

Gratin brésilien épinards et poulet, recette de Bernard Laurance

_MG_1790

Une recette familiale, délicieuse, un plat complet, qui plaira aux petits et aux grands. Ce gratin provient encore du livre "le grain de sel de Bernard", je vous l'ai dit c'est une mine d'or. J'aurai envie de tout tester, son tour du monde, en plus de 150 plats, met l'eau à la bouche. Plongez votre fourchette dans ce gratin, sa texture fondante, aérienne, presque soufflée va immédiatement vous séduire.

_MG_1795

Pour 4 personnes : 

2 filets de poulet

pour la béchamel : 

500ml de lait entier (ou demi écrémé)

65g de farine

2 jaunes d'oeufs (gardez les blancs pour la suite de la recette)

70g 30g de parmesan

sel, poivre, muscade

Pour la garniture : 

25g 10g de beurre

1 gousse d'ail pressée

1 tomate épépinée et coupée en dés

300-350g d'épinards frais (ou hachés surgelés)

1 bonne poignée de ciboulette ciselée

1 bonne poignée de persil plat ciselé

1/2 càc de parpika doux

une peu de piment fort en option

sel et poivre

*

4 blancs d'oeufs

Pour le moule :

2càs de chapelure

+/- 20g de beurre

Commencez par pocher vos blancs de poulet 15/20 minutes dans l'eau frémissante. Laissez refroidir dans un plat puis effilochez-les ; réservez. 

Beurrez votre plat allant au four puis mettez la chapelure comme vous le feriez avec de la farine pour un gâteau. Tapotez bien au dessus de votre évier pour répartir la chapelure jusque sur les bords. Réservez au frais.

Sans titre-3

Réalisez la béchamel ; mettez la farine et 1/3 du lait sur feu moyen en fouettant. Le mélange va épaissir. Une fois qu'il n'y a plus de grumeau, ajoutez les jaunes d'oeufs et le parmesan râpé, fouettez puis ajoutez le reste du lait, progressivement. Gardez sur feu modéré, le mélange va s'épaissir. Salez, poivrez, ajoutez la muscade et réservez.

Dans une sauteuse, avec le beurre, faites sauter rapidement l'ail puis ajoutez la tomate coupée en dés (sans sa chair), les épinards (j'ai pris des épinards surgelés hachés et je les ai passés quelques minutes au micro onde pour les décongeler un peu) puis les herbes. Mélangez, laissez cuire 5/10 minutes puis ajoutez le poulet effiloche et enfin l'assaisonnement, sel poivre et paprika (plus piment en option).

Sans titre-4 

Assemblez la béchamel et la garniture, réservez quelques instants le temps de monter vos blancs en neige. Incorporez-les au mélange précédent comme vous le feriez pour une mousse au chocolat. Versez cette préparation dans le moule beurré et "chapeluré"!! et enfournez 30/35 minutes à 180°C. Ça va gonfler un peu et dorer sur le dessus. Servez-le de suite avec une salade verte. Régalez-vous !

_MG_1792 

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 18 mai 2015

fondant au chocolat (sans beurre et sans farine)

Je ne vais pas dire que c'est une recette régime, quoique... Si l'on compare le nombre de calories par rapport au fondant classique (200g de chocolat, 200g de beurre, 200g de sucre+oeufs) je pense qu'on peut parler de recette light ! Faut pas se voiler la face, ce n'est pas aussi bon mais c'est une magnifique alternative pour les amoureux du chocolat. Le gâteau est dense, très chocolaté, peu sucré, nous avons beaucoup aimé. La texture est assez friable mais j'ai réussi à découper de jolis carrés malgré tout. Prenez un gros couteau et essuyez-le à chaque fois pour recouper une nouvelle part.

_MG_1808

Pour un moule carré de 20 ou 22cm (source "Elo à la bouche") : 

200g de chocolat noir

2 oeufs

100 g 80g de sucre semoule (ou 60g de sirop d'agave)

90g 70g de poudre de noisettes (ou d'amande)

1/2 sachet de levure (environ 5g)

90g de compote de pommes

Sans titre-1

Commencez par préchauffer le four à 180°C. Faites fondre au micro ondes en plusieurs fois le chocolat, ou au bain marie. Mélangez bien entre chaque passage au micro ondes. 

Dans un saladier, fouettez les oeufs et le sucre puis ajoutez-y la poudre de noisettes, la levure et la compote, mélangez bien. Enfin, versez, tout en mélangeant, le chocolat fondu un peu tiédi, dans la préparation précédente.  

Beurrez votre moule et chemisez le avec du papier cuisson. Versez la préparation dans le moule et enfournez pour 18/22 minutes selon votre four. Le gâteau doit rester souple au toucher, il commence un peu à se fissurer sur le dessus. Laissez refroidir sur une grille puis dégustez.

IMG_1829 copie

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 15 mai 2015

Salade composée façon palette de couleurs

Pas vraiment de recette aujourd'hui mais une idée de présentation pour vos salades composées de cet été. Je trouve le rendu très graphique, coloré et appétissant à souhait ! J'ai trouvé cette riche idée ICI, sur le blog "Damn Delicious", j'ai tout de suite adoré. Vous pouvez varier les garnitures comme bon vous semble, ajoutez des herbes fraîches, des suprêmes d'orange, de pamplemousse, des noix, des fraises ... Pour ceux qui n'aiment pas certains ingrédients, fini de trier dans l'assiette ! Chacun se sert et au final, compose SA salade. 

_MG_1798

Pour 4 personnes en entrée ou pour deux si c'est en plat unique : 

Pour la sauce salade :

3càs de yaourt grecque

1càs de vinaigre de cidre

1càs d'huile d'olive

1càc de sirop d'agave

1càc de jus de citron vert

qq gouttes de tabasco

1 gousse d'ail pressée

sel/poivre

ciboulette/persil plat

Pour la garniture : 

100g de bacon en tranches

300g de crevettes crues

un peu d'huile d'olive

du piment d'Espelette

le jus d'1/2 citron vert

1 gousse d'ail pressée

1 avocat

150g de mozzarella en billes coupées en deux

140g de maïs égoutté (les petites boites de conserves) 

2 oeufs durs

1 petite laitue

Commencez par réaliser la sauce salade en mélangeant tous les ingrédients dans un petit bol. Réservez au frigo.

Dans un plat creux, dressez vos feuilles de laitue, coupez-les en deux ou trois pour pouvoir faciliter le service. 

IMG_0849

Dans une poêle, faites sauter vos crevettes avec un peu d'huile d'olive et une gousse d'ail pressée. Faites-les revenir le temps qu'elles changent de couleur puis déglacez avec le jus de citron vert. Mélangez 30 secondes, coupez le feu et saupoudrez de piment d'Espelette. Réservez jusqu'au dressage.

Dans une poêle sans matière grasse, faites revenir votre bacon coupé en petits dés. Une fois doré, réservez.

Coupez votre avocat en petits cubes (citronnez-les si vous ne dressez pas tout de suite votre salade).

Coupez vos oeufs en 2 dans la hauteur, puis à nouveau en deux puis chaque quartier encore en 2.

Il ne vous reste plus qu'à disposer délicatement vos garnitures sur les feuilles de laitue en respectant l'alignement et dans l'ordre souhaité.

_MG_1804 copie

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 13 mai 2015

Rougail saucisse & zembrocal de Bernard Laurence

J'avais déjà réalisé un rougail à la saucisse, ICI, nous l'avions adoré et il revient régulièrement à notre table. Ma soeur et des amis l'ont également adopté, c'est idéal quand on reçoit beaucoup de monde, ça demande peu de préparation et c'est aussi économique. Pour mes 33ans, on m'a offert le magnifique livre de Bernard Laurance : "le grain de sel de Bernard". Je me mets le soir sur le canapé, je feuillette, encore et encore, un vrai moment de bonheur ! Autant que la version sucrée où j'ai trouvé entre autre la recette parfaite des canelés. Bref, tout ça pour dire que lorsque je suis tombée sur son rougail, plat créole qu'il accompagne avec un riz parfumé et coloré, je n'ai pas résisté longtemps. Un plat qui va vous faire voyager !

_MG_1786

Pour 4 personnes : 

500g de saucisses fumées (toulouse ou morteau ... difficile de trouver de la réunionnaise!)

2càs d'huile de tournesol

1 oignon jaune

1 oignon rouge

7 tomates

5 gousses d'ail

1càc de gingembre frais râpé (picard pour moi)

1/4 de càc de curcuma

1càs de thym

1 piment vert (à défaut une pointe de couteau de piment de cayenne)

2 petits oignons nouveaux

du sel et du poivre

Mettez les saucisses dans l'eau frémissante pendant 10 minutes, sans les piquer. Une fois la cuisson terminée, égouttez-les, laissez-les refroidir avant de les couper en tronçons d' 1 ou 2 cm. 

Sans titre-2

Dans une sauteuse, faites chauffer sur feu assez vif l'huile pour y faire colorer les rondelles de saucisses quelques instants. Ajoutez les oignons hachés finement, l'ail pressé. Coupez les tomates en dés après avoir ôté le pédoncule, puis hop, dans la sauteuse avec le gingembre, le thym, le curcuma. Mélnangez bien et ajoutez un demi verre d'eau. Laissez cuire 30 minutes ou jusqu'à ce que la sauce réduise. Coupez finement le piment et l'oignon nouveau, ajoutez dans le plat, mélangez et poursuivez la cuisson 5 minutes. Salez et poivrez. 

Pour le zembrocal

6càs 2càs d'huile de tournseol 

300g de riz 

80g de viande boucanée

100g d'haricots rouges déjà cuits 1 petite boite de haricots rouges

1/2 1 càc de curcuma

4 gousses d'ail pressées

1 oignon jaune

du thym, du sel et du poivre.

Sans titre-1

Faites chauffer l'huile assez fort dans une poêle et ajoutez l'oignon émincé et l'ail pressé. Salez et poivrez puis mettez le curcuma, les haricots rouges, le thym et le riz lavé et égoutté. Ajoutez de l'eau (même volume d'eau que de riz). Couvrez et cuire 20 minutes jusqu'à ce que l'eau se soit évaporée. J'ai du rajouter de l'eau au fil de la cuisson pour terminer de cuire le riz. Mélangez une dernière fois, rectifiez l'assaisonnement et servez aussitôt avec le rougail. Régalez-vous !

IMG_1782

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 11 mai 2015

Cake Pistache & Chocolat blanc d'Isabelle, Ultra moelleux

Je n'en suis pas à mon premier coup d'essai des recettes d'Isabelle du blog "J'en reprendrais bien un bout". Son cake est vraiment très très moelleux, je pense que ça vient non seulement du fait de battre les oeufs et le sucre longtemps mais également du sirop qu'elle ajoute à la fin de la cuisson. Le goût de la pistache est assez subtil, j'en ai pourtant ajouté par rapport à la recette d'origine. Pour la couleur, en lisant les commentaires, j'ai mis quelques gouttes de colorant pour accentuer le vert. La texture est parfaite, vraiment ; je n'ai qu'un regret, que le goût de la pistache ne soit pas plus présent. 

IMG_1771

Pour un moule à cake en silicone, à défaut bien graissé : 
4 oeufs
180g de sucre
120g de crème liquide entière
220g de farine de gruau ou T45
10g de levure chimique
120g de beurre
*
75g de pâte de pistache
2 gouttes de colorant bleu et 4 gouttes de jaune
100g de chocolat blanc pâtissier
*
Sirop :
30g de sucre
100g d'eau

IMG_1774

Préchauffez le four à 180°C. Faites fondre le beurre au micro-ondes et laissez tiédir. 
Dans la cuve d'un robot, blanchir au fouet à grande vitesse les oeufs et le sucre jusqu'à ce que l'appareil triple de volume, environ 5 minutes. Diminuez la vitesse du batteur et ajoutez la crème, mélangez, puis le mélange farine/levure, en 3 fois et en continuant de mélanger pour assouplir l'appareil. Enfin, incorporez le beurre fondu et mélangez jusqu'à obtention d'un appareil lisse et homogène.
Séparez la pâte dans deux saladiers, à part égale (environ 420/430g chacune, il faut peser). Faites fondre le chocolat blanc au micro-ondes en plusieurs fois et en mélangeant bien entre chaque pause. Ajoutez la pâte de pistache et les colorants dans une part et le chocolat blanc fondu dans l'autre part. Fouettez vivement chaque préparation quelques secondes pour avoir une texture parfaite et crémeuse.

Sans titre-1

Versez au fond du moule à cake 1/3 de la pâte au chocolat blanc, lissez la surface à la spatule. Recouvrir avec 1/3 de la préparation à la pistache et lissez la surface et ainsi de suite jusqu'au dernier tiers. Ensuite, j'ai pris ma spatule et je l'ai enfoncée bien à la verticale dans le cake, sur toute la longueur du cake (cf cette vidéo à partir d'1'45") pour créer les marbrures. 
Enfournez pour 45/50 minutes en vérifiant la cuisson avec la lame d'un couteau qui doit ressortir sèche. 
10 min avant la fin de cuisson du cake, préparez le sirop. Mettre l'eau et le sucre dans une petite casserole, remuez, portez à ébullition et réservez. Une fois le cake cuit, le sortir du four et sans le démouler, versez le sirop dessus petit à petit et sur toute la surface jusqu'à ce qu'il soit entièrement absorbé. Laissez refroidir, puis démoulez et réservez sur une grille.
Ce cake reste moelleux plusieurs jours sans problème. Emballez-le soigneusement dans deux couches de papier film, c'est impeccable. 

IMG_1768

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 7 mai 2015

Cookies façon Laura Todd (Vegan)

Pour être franche, le terme "Vegan" m'interesse peu, je sais que c'est très tendance en ce moment mais moi, ce qui m'a plu dans ces cookies, c'est l'huile de noix de coco. J'étais curieuse de tester ce produit qui sent divinement bon et qui s'intègre dans de plus en plus de recettes que je vois sur le net, aussi bien salées que sucrées.  Les bienfaits de l'huile de coco sont, soit disant, multiples pour l'organisme, aussi bien à l'interieur (antiseptique, aide à lutter contre bactéries et virus, agit sur le système hormonal améliore le métabolisme, l'énergie et l'endurance, augmente le cholestérol HDL (le bon), aide à perdre du poids...) qu'à l'extérieur (va adoucir la peau, l’hydrater, atténuer l’eczéma, le psoriasis, donner brillance et solidité aux cheveux...). Rappelez-vous d'acheter impérativement une huile de coco 100% naturelle. Ces cookies sont diablement bons et le goût coco reste très présent, on en redemande ! Moelleux et croustillants, tout y est.

_MG_1754

Pour 10 cookies (source : le blog "Absofruitly", CLIC)  

75g de sucre de canne blond
60g d’huile de coco
1/4 càc de vanille en poudre (ou sucre vanillé à défaut)
25g de lait de soja (ou un autre)
110g de farine (T65 ici)
1 pincée de fleur de sel
50g de chocolat noir en pistoles ou en pépites

_MG_1758

Dans un saladier, mélangez à la fourchette ou à la cuillère en bois l’huile de coco figée et le sucre jusqu’à ce qu’une pâte homogène se forme. Ajoutez le lait de soja et la vanille, délayez bien le tout. Puis la farine et la pincée de sel, mélangez du bout des doigts. La pâte ressemble un peu à de la pâte à crumble.

Sans titre-2

Ajoutez le chocolat. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, déposez 10 boules de pâtes espacées de 5 cm, les cookies vont s'étaler un petit peu.

Sans titre-1

Applatissez-les avec la paume de main et enfournez pour 9/10 minutes. Ils doivent être encore clairs, à peine dorés sur les côtés. A la sortie du four, ils sont mous au toucher, on dirait qu'ils ne sont pas cuits mais en refroidissant sur la grille, ils vont durcir et rester moelleux à l'interieur. Régalez-vous ! Se conservent plusieurs jours dans une boite hermétique.

_MG_1756

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 4 mai 2015

Sardines à l'huile d'olive et au citron

Une recette que je me suis empressée de refaire à la maison pour pouvoir la répertorier sur mon blog ; elle va faire le bonheur de mes apéros cet été ! C'est ma belle soeur qui nous a fait découvrir ça lorsqu'on a été passer quelques jours chez eux, elle a toujours de bonnes idées et nous régale avec des recettes saines, bien relevées. J'ai eu un vrai coup de coeur pour ces sardines en bocal ! Cette recette peut évoluer, vous pouvez ajouter dans le bocal des oignons nouveaux ou des piquillos, varier avec les herbes séchées ... Astuce, si vous n'avez pas envie d'enfiler votre tablier de poissonnière, Picard propose des filets de sardine de qualité, dans ce cas là, sortez-les la veille dans le frigo (article non sponsorisé).

IMG_0490 

Pour un gros bocal  ou deux moyens (Source : femme actuelle n°1544 ou Magazine papilles février 2015) :

12 beaux filets de sardines

2 citrons non traité

2 feuilles de laurier

1càs de poivre en grain concassé

huile d'olive

2càs de gros sel

Grattez les sardines pour les écailler. Étêtez, videz-les puis rincez et essuyez ; c'est l'étape la plus longue. Rangez-les côte-à-côte dans une sauteuse ou une grande poêle, bien serrées les unes contre les autres (pas trop grave si ça se chevauche un peu). 

Sans titre-1

Parsemez avec les lanières de zeste de citron (faites les avec un économe). Ajoutez 1 feuille de laurier, le poivre et 2 cuillères à soupe de gros sel. Versez de l’eau froide pour les recouvrir. Portez à ébullition. Laissez frémir 1 minute puis stoppez la cuisson. Laissez les sardines refroidir complètement dans leur eau (comptez 2 h).

IMG_0491

Égouttez délicatement les sardines. Tapotez-les au papier absorbant et rangez-les debout dans un bocal en les alternant avec les suprêmes des citrons (ici les rondelles fines, mais la prochaine fois je ferai avec les suprêmes) et les feuilles de laurier (laissez des gros morceaux de laurier pour pouvoir les enlever facilement après, j'ai coupé mes feuilles en deux, un morceau dans le pot et un dessus avant de fermer le couvercle). Serrez bien puis recouvrez d’huile et placez au frigo 24 h. Si vous serrez beaucoup vos filets, il y aura besoin de moins d'huile d'olive, à l'inverse, si vous ne serrez pas vos filets, il en faudra beaucoup pour les recouvrir. Je vous conseille le juste milieu, ni trop serré, ça sera plus sec, ni trop espacé car là ça sera plus gras. 

Servez sur du pain grillé légèrement ailé c'est un délice. Ces sardines se conservent 1 semaine au réfrigérateur, toujours recouvertes d’huile.

Conseil femme actuelle : Sortez les sardines 1 h à l’avance du réfrigérateur pour les servir à température ambiante. 

IMG_0495

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,