Humm, vraiment je n'ai que ce mot à la bouche pour vous décrire cette brioche. Dégustée au goûter (question d'organisation pour la manger à la sortie du four) elle est juste parfaite. La mie est filante, les pralines jouent leur rôle sucrant (très peu de sucre dans la brioche) et gourmand, essayez vous ne pouvez pas le regretter. C'est chez Edda du blog "Un déjeuner de soleil" où j'ai chipé cette recette et j'ai hâte de la refaire. J'ai eu un peu peur au début à la pousse, je trouvais que ma brioche ne montait pas beaucoup, je me suis dit que je n'avais pas mis assez de levure (6g seulement) mais en fait elle a vraiment gonflé dans le four. Donc je ne change rien à la recette d'origine, celle d'Edda. Pour une brioche moins riche mais également avec des pralines, vous avez ma recette de brioche sans beurre au philadelphia® et pralines, ICI

_MG_3036

Brioche aux pralines roses (pour 8 personnes)

250g de farine de gruau ou T45 + un peu pour fleurer le plan de travail

120g de beurre

130g de pralines roses concassées grossièrement + un peu pour le dessus 

3 oeufs entiers (125g pour la recette et les 25g restant pour la dorure)

30g de lait entier tiède

30g de sucre

6g de levure de boulanger fraîche (celle en cube), ou 2g de levure sèche

4g de sel fin

_MG_3043 copie

La veille, dans un verre, mélangez la levure avec le lait tiède et laissez poser 10 minutes jusqu'à ce qu'il se forme un peu de bulles. 
Fouettez le oeufs et pesez-en 125g pour la brioche (gardez le reste pour la dorure du lendemain, filmez puis au frigo).
Dans la cuve du robot, mélangez la farine, le sucre et le sel. Formez un puits au centre, ajoutez le mélange de levure puis commencez à travailler la pâte à l'aide du crochet pétrin. Ajoutez les oeufs en trois fois, pétrissez lentement pendant 5 à 10 minutes jusqu'à ce que la pâte se détache des parois.
Augmentez un peu la vitesse et incorporez ensuite le beurre en petits morceaux (en 5 fois au moins). Attendez bien entre chaque ajout de beurre qu'il n'y ait plus de morceaux et que le beurre ait bien été absorbé. Une fois que le beurre est bien incorporé (soit 10 à 15 minutes), que la pâte est lisse et se détache des parois du bol (elle reste très collante mais c'est normal), stoppez le pétrissage.
Formez une boule en vous aidant d'une corne, filmez votre saladier et laissez pousser à température ambiante 1h30 à 2h ou en hiver près d’une source de chaleur. S’il ne fait pas assez chaud dans votre cuisine et si votre four n’a pas de fonction spéciale pour faire lever la pâte, faites-le chauffer quelques minutes, éteignez-le et laissez la pâte dans le four éteint (conseils avisés de Mercotte).

Sans titre-1

Une fois la pousse terminée, dégazez la pâte avec le poing de manière à chasser l'air incorporé. Formez à nouveau une boule, remettez-la dans un saladier, filmez et laissez reposer au frais une nuit.
Le lendemain, reprenez la pâte et laissez-la se détendre quelques instants à température ambiante, elle est dure c'est normal. Farinez légèrement votre plan de travail et étalez la brioche en carré ; parsemez la surface du carré de pralines. Fermez le carré en rabattant les angles vers l'intérieur. Formez ensuite délicatement une boule. La poser sur une plaque recouverte de papier cuisson  et dorez rapidement au pinceau une première fois. Laissez lever dans le four éteint pendant au moins 1h30 (elle doit gonfler).
Retirez du four le temps de le préchauffer à 180°C chaleur tournante.
Dorez une seconde fois au pinceau, généreusement, puis plantez quelques morceaux de pralines dessus. Enfournez pendant 25 minutes (+ ou - selon les four) : la pâte doit gonfler et dorer.
A la sortie du four, laissez tiédir votre brioche sur une grille de refroidissement et dégustez ... 

_MG_3038

J'ai refait cette brioche en fromat individuel et avec un façonnage "fleur", le rendu est très sympa :  

HXML1184

joli non ?

_MG_3198