jeudi 11 mai 2017

Baba au rhum et sa chantilly ivoire vanillée

Je n'avais pas de recette de baba sur le blog, il faut dire que c'est un dessert que je prends plaisir à manger depuis quelques années seulement. Je ne supportais pas l'alcool dans aucun gâteau ni glace ... mais ça c'était avant !! Ma glace préférée ce trouve être le parfum "rhum/raisin" et j'ai aussi savouré ce baba surmonté d'une chantilly à la vanille ... les temps changent, mon palais surtout ! Pour la recette, c'est encore chez Valérie du blog "C'est ma fournée" que j'ai trouvé mon bonheur. Si vous n'aimez pas l'alcool dans les desserts, ne partez pas, je vous propose une option non alcoolisée

La balance de précision est indispensable.

_MG_4280

Pour 16 petits babas (empreintes silicones) ou 8 moules de 8cm en fer :

* Pâte à baba : 

60g de beurre pommade ( = mou pas fondu)

200g de farine T55

16g de levure fraîche de boulanger (ou 1 sachet de levure sèche)

15g de sucre semoule

3g de sel soit 1/2càc

70g d'œufs (il suffit de battre 2 oeufs et de peser 70g ensuite)

80g de lait

* La chantilly :

25cl = 250g de crème liquide entière à 32%, idéalement à 35% de MG

50g de chocolat blanc ivoire Valrhona  (ne pas le remplacer par un chocolat blanc du commerce, il serait beaucoup plus sucré ; à défaut vous pouvez utiliser du blanc Zéphyr de la marque Barry ou encore du blanc Anëo de la marque Weiss)

les graines d’une gousse de vanille

* Le sirop :

425g d’eau

200g de sucre

85g de rhum (ou orange préssé si vous ne voulez pas un sirop alcoolisé)

1 gousse de vanille (ou de la badiane, un baton de cannelle ...)

le zeste et le jus d’1/2 orange et d’1/2 citron

_MG_4285

* La veille ou au moins 4 heures avant, préparez votre chantilly : Pour cela, mettez vos pistoles de chocolat blanc dans un saladier. 

Portez la crème entière à ébullition avec les graines d'une gousse de vanille. Versez cette crème bouillante sur les pistoles et mélangez bien à l'aide d'une maryse pour faire fondre le chocolat. Mixez à peine au mixeur plongeant, filmez le saladier et réservez au frigo une nuit. 

* Pour la pâte à baba (au moins 3 à 4 heures avant ou même la veille, il paraît que c'est idéal car ils ont le temps de sécher à l'air et ils s'imbibent mieux, mais je n'ai pas testé):

Dans le bol du robot KA (ou autre) équipé de la feuille, mettez la levure émiettée avec le lait juste tiède ; mélangez avec une cuillère à soupe. Par dessus, mettez la farine (tamisée si vous n'avez pas la flemme, je ne l'ai pas fait), le sel, le sucre et les oeufs. Lancez le robot doucement pour ne pas en mettre partout puis rapidement à fond. Oui oui, je ne me trompe pas, à fond, pendant 30 secondes.

 

Réduisez la vitesse, incorporez le beurre mou et relancez à pleine vitesse pendant 8 à 10 minutes. C'est très bruyant, le robot s'emballe un peu mais ce n'est là aussi pas une erreur, vitesse max. Vous obtenez un appareil lisse, brillant, soyeux et élastique. Rabattez la pâte au centre en vous aidant d'une corne ou d'une spatule, filmez le bol et laissez pousser dans une étuve à 27/30°C pendant 30 minutes. Ici, j'utilise mon four ; si votre four n’a pas de fonction spéciale pour faire lever les pâtes, faites-le chauffer quelques minutes, éteignez-le et laissez la pâte dans le four éteint (conseils avisés de Mercotte). Sinon, utilisez la fonction "décongélation", c'est pareil.

IMG_6072 IMG_6073

Au bout de 30 minutes, dégazer la pâte en la rabattant avec la corne ou avec une cuillère (elle est très molle et humide, c'est normal) et mettez-la dans une poche (sans douille). Beurrez vos moules à baba ou utilisez idéalement de la bombe à graisse, c'est vraiment très très sûr pour le démoulage. Coupez le bout de la poche remplissez vos moules aux 2/3. Coupez la pâte aux ciseaux à la sortie de la poche et joignez bien les deux extrémités de la pâte en soudant avec vos doigts. Laissez pousser à nouveau 30 minutes (dans le four comme vu précédemment).

Sortez les babas du four, ils sont bien montés, et préchauffez à 180°C chaleur ventilée. Une fois à température, enfournez pour 15 à 20 minutes  ou jusqu'à ce que les babas soient bien colorés (chez moi 15, ça peut varier chez vous, c'est donc à surveiller). Réservez sur une grille (sur les photos, mes babas ont trop monté, j'avais réalisé ma pâte la veille mais je ne vous en parle pas car je ne le recommande pas. La pâte est trop dure pour étaler dans les moules).

FullSizeRender-1 FullSizeRender

* Réalisez le sirop : Portez à ébullition l’eau et le sucre, les jus et les zestes. Hors du feu ajoutez la vanille fendue en deux et le rhum, laissez infuser à couvert pendant 15 minutes puis passez au chinois (ne faites pas bouillir le rhum car il perdrait tous ses arômes). 

* L'imbibage : Mettez les babas froids dans le sirop chaud (pas bouillant) en les retournant plusieurs fois puis égouttez-les sur une grille. Ils ne deviennent pas moelleux tout de suite, il faut plusieurs minutes ; vous pouvez vérifier s'ils sont suffisamment imbibés en plantant un couteau dedans (ou un cure dent), délicatement, la lame ne doit pas rencontrer de résistance.

IMG_6088

* Finalisation de la chantilly ivoire : Fouettez la crème (qui a passé la nuit au frigo et qui est donc bien froide) avec le fouet du robot à petite vitesse. Augmentez progressivement la vitesse jusqu'a une vitesse moyenne, ne mettez pas le robot à fond. La crème doit être légère, soyeuse et aérienne. Mettez-la dans une poche, avec une douille cannelée. Réservez au frigo le temps du dressage. 

_MG_4288

* La finition : Posez vos babas dans une assiette, garnissez le centre de crème et mettez quelques fruits frais autour. Régalez-vous !

_MG_4281

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,