jeudi 20 mars 2014

Pain "pressé", tomates, mozza et aubergines

J'ai trouvé l'idée géniale lorsque je l'ai vue chez "Five Euro food", un blog étranger que je consulte régulièrement. Le résultat est à la hauteur et il risque bien de devenir un "best" pour vos prochains pique-niques ! Il s'agit en fait d'empiler des tomates, de la mozza et des aubergines dans un pain creux, sans mie, puis de le laisser sous presse (... d'où pain "pressé" ... il a tout son temps en fait ...) 24h. Le pesto tapisse le pain et apporte un goût fabuleux, vraiment c'est top. Pour la solution de facilité et puisque ce n'est pas la saison, j'ai opté pour des aubergines surgelées que j'ai sorties la veille du congel mais vous pouvez passer vous même vos rondelles dans une poêle avec de l'huile d'olive. 

IMG_9368 copie

Ingrédients :

1 Pain rond de 500g

200g de mozzarella

4 petites tomates grappes

1 sachet d'aubergines grillées (décongelé) (ou deux petits aubergines fraîche)

4 càs de pesto

(Source : blog FiveEuroFood.com)

Commencez par laver les tomates, coupez-les en deux dans la hauteur puis en fines tranches. Coupez également la mozzarella en tranches fines.

Avec un grand couteau à pain, ôtez délicatement le «chapeau» de la miche de pain. Enlevez avec les mains, sans percer le pain, le plus de mie possible afin d'obtenir un "saladier" en pain.

Sans titre-2

Avec une cuillère à soupe, recouvrez le fond du pain de pesto (2càs). Par dessus, dressez en quinconce et en faisant bien le tour, les tomates puis idem avec la mozza et les aubergines (cf vidéo) ; tassez bien avec vos mains. Terminez par étaler un couche de pesto (2càs) puis refermez le pain avec son "chapeau". Enveloppez-le avec plusieurs couches de papier aluminium puis placez-le 24h sous un poids lourd dans un endroit frais. J'avais une grosse cocotte en fonte, puis une plus petite que j'ai glissé à l'interieur. J'ai eu un peu peur que ça ne résiste pas mais si !

Sans titre-3

Le lendemain, déballez votre pain et coupez-le en 6 quartiers pour un pique-nique ou en plus fines tranches pour un apéritif dînatoire. Pour la découpe, utilisez un couteau à dents et tranchez entièrement le pain avant de retirer les quartiers de sandwichs. La découpe est forcement plus délicate pour des plus fines tranches mais ça se fait quand même très bien. Il se peut que la tomate détrempe un peu le pain par endroit ; dans ce cas, chauffez une grande poêle et faites griller votre pain 2 minutes sur chaque face

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 17 mars 2014

Mini Mont-Blanc (meringue/marron)

Il y a des ascensions qui sont moins difficiles que d'autres... Autant dire que celle-ci ne vous privera pas d'oxygène et ne vous donnera pas de courbatures mais attention, il se peut qu'une de ces bouchées vous apporte des palpitations et une subite envie de vous resservir. C'est de la gourmandise à l'état pur pour les amateurs de marrons. C'est le Mont-Blanc de Josie qui m'a ouvert l'appétit ; pour la recette, j'ai fait un peu à ma sauce.

IMG_9352

Ingrédients pour une vingtaine de mini mont blanc :

70g de blanc d'oeufs

70g de sucre semoule

70g de sucre glace

*

25 cl de crème liquide entière

30g philadelphia

1càs de sucre glace

*

100g de crème de marrons (marrons+sucre)

150g de purée de marrons (marrons+eau)

1càs de whisky ou de rhum

Sans titre-4

* Pour les meringues, je vous renvoie à ma recette qui est bien détaillée CLIC. J'ai fait des meringues de 3/4 cm envrion, la taille d'une bouchée. Je les ai réalisées le jeudi pour le samedi, une fois bien refroidies, je les ai conservées dans un tupperwear. J'ai volontairement appuyé sur le dessus de mes meringues pour les enfoncer et dresser mes dômes de chantilly ensuite. 

* Pour la chantilly, mettez tous les ingrédients dans le bol du robot ; démarrez doucement puis augmentez au fur et à mesure la vitesse jusqu'à obtenir une chantilly bien ferme. Mettez-la dans une poche à douille munie d'une douille unie (10mm pour moi) et réservez au frais jusqu'au moment de dresser. Vous pouvez la faire plusieurs heures à l'avance, elle se tient très bien. 

* Pour la pâte de marrons, mélangez avec la feuille du KA la pâte de marron avec la crème de marron et le whisky jusqu'à obtenir une pâte homogène, sans morceaux. Elle est ferme c'est normal. Mettez dans une poche à douille et réservez au frais. Egalement réalisable plusiseurs heures à l'avance.

* Pour le dressage, possible deux à trois heures avant de déguster, prenez vos meringues et faites sur chacune d'entre elle des petits dômes de chantilly. Par dessus, coupez le bout de la poche à douille qui contient la pâte de marrons ; il ne faut pas le couper trop gros, rappelez vous que l'on veut obtenir un vermicelle. Pressez la poche afin de faire sortir un filet de pâte de marrons à répartir sur la surface de la chantilly. Entreposez au frigo au moins une heure et servez. Ces bouchées sont à croquer, régalez-vous !

IMG_9348

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 13 mars 2014

Maxi Cookies aux deux chocolats

 IMG_9270 

J'ai trouvé cette recette sur un blog anglais, ici. Il n'est pas précisé que ce sont des maxi cookies, faut croire que chez eux, les proportions ne sont pas les mêmes que chez nous ! J'ai obtenue 10 cookies très gros et du coup extra moelleux à l'interieur et bien croustillants sur les côtés. Disons qu'on en prend un et que l'on ne se ressert pas, c'est tout. Un vrai régal ! J'ai opté pour une version aux deux chocolats mais vous pouvez varier avec du chocolat au lait ou au caramel...Cette recette conviendra également très bien si vous faites des plus petits cookies, il suffira juste d'adapter le temps de cuisson.

IMG_9280

Ingrédients pour 10 maxi cookies : 

100g de beurre à température ambiante 

130g de sucre cassonade

120g de sucre semoule

½ càc d'extrait de vanille

1 gros œuf

185g de farine

1/2 càc de levure chimique

1/2 càc de fleur de sel

100g de chocolat noir en morceaux ou chunks

80g de morceaux de chocolat blanc.

Préchauffez le four à 175 °C. Dans le bol du robot battre le beurre mou (sorti 1h avant) et les sucres jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Ajoutez l'oeuf et la vanille et mélangez rapidement pour avoir une pâte lisse.

Raclez les parois du bol avec une spatule (ou si vous utilisez un KA, changez le batteur pour la feuille avec le côté spatule). Ajoutez alors la farine, la levure et le sel. Mélangez délicatement à la spatule(ou à petite vitesse) puis terminez par incorporer les pépites de chocolat, mélangez rapidement à la spatule (ou au robot toujours à petite vitesse). Faites 10 grosses boules de pâtes ou 20 plus petites * et déposez les sur une plaque recouverte de papier cuisson (j'ai fait deux fournées, les biscuits s'étalent pas mal). 

Sans titre-1 

Enfournez pour 15 minutes, retirez du four et laisser refroidir sur une grille. Régalez-vous ! 

*Astuce : si vous optez pour 20 cookies au lieu de 10, il faudra baisser le temps de cuisson, de 8 à 12 minutes. Conservez-les dans une boite hermétique, ils sont tout aussi bons le lendemain, voire meilleurs ! 

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 10 mars 2014

Terrine tout magret d'Adrienne Biasin

Adrienne Biasin ouvre son restaurant en 1960 "Chez la vieille" et y sert une cuisine généreuse de tradition : des terrines passent de tables en tables, le comptoir en bois de la vielle bâtisse regorge de hors d’œuvres et desserts et l'effet de convivialité est immédiat. C'est justement une recette conviviale qui fera le bonheur de votre prochain repas de famille : La terrine tout magret. Je n'ai rien changé à la recette d'origine que j'ai trouvé sur "Cuisine et Vins" et que j'ai revue ensuite chez Choupette du fabuleux blog "Péché de goumandise". Cette terrine est vraiment parfaite, un vrai régal ! Je suis certaine de la refaire.  

IMG_9231 copie 

Ingrédients pour 1 terrine :

2 magrets de canard

200g de magret séché fumé tranché (je n'ai utilisé que 150g)

400g d'échine de porc désossée

150g de lard gras (ou barde de lard à défaut)

3 oignons "moyen"

2 c à s de poivre vert  ( en boîte ou en bocal ) je n'en ai pas trouvé

3 càs de Noilly Prat  Cognac

2 càs d'huile d'olive

Sel et poivre

J'ai ajouté 40g de cèpes séchés que j'ai réhydraté mais le goût n'était vraiment pas présent. 

IMG_9246 

Pelez et hachez les oignons. Faites-les fondre dans une poêle avec l’huile, à feu doux, sans les colorer (j'y ai ajouté les cèpes réhydratés à mi cuisson). Enlevez la graisse des magrets frais au couteau, délicatement et hachez-les (au hachoir grosse grille) avec l’échine de porc et le lard gras. Je n'ai pas de hachoir grosse grille donc j'ai tout mis dans le bol de mon robot avec les lames et j'ai haché par "pulse". Sur la fin, ouvrez le robot et ajoutez les oignons et les champignons et pulsez un peu à nouveau. Mettre cette farce dans un grand saladier, y ajouter le cognac, sel et le poivre (poivre vert rincé à grande eau également si vous en avez trouvé). Mélangez longuement. 

Préchauffez le four à 180°C.

Sans titre-terrine

Ôtez le gras aux magrets fumés. Dans une terrine d’environ 20 x 10 cm, mettez 1/3 de la farce, couvrez de tranches de magret fumé en les serrant bien et en tassant un peu avec vos mains. Mettez encore 1/3 de la farce, puis une autre couche de tranches de magret fumé et terminez avec le reste de farce. Tassez bien le contenu de la terrine puis posez-la dans un plat à four, remplissez-le d’eau chaude à mi hauteur et enfournez pour 1h45 de cuisson. Sur les photos, j'ai mis de l'alu car ma terrine était trop remplie et je ne voulais pas que le liquide s'échappe ; j'ai donc fait la "soudure" avec la papier aluminium. 

Laissez refroidir la terrine hors du four, puis couvrez-la et mettez-la au moins 24 h au réfrigérateur avant de la déguster. Les conseils d’Adrienne : Patience ! Comme pour toutes les terrines, attendez au moins 24 heures et, mieux, 48 heures avant de la déguster. Ainsi, les saveurs auront eu le temps de s’épanouir. Conservez la terrine couverte au réfrigérateur pendant plusieurs jours sans problème. 

IMG_9239 copie 

Une fois bien refroidi, j'ai enlevé le jus de cuisson qui était resté dans la terrine. Je l'ai ensuite démoulé sur un plat de service. Avec des cornichons, un peu de salade verte et du bon pain, c'est divin !

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 6 mars 2014

Croquettes de cabillaud à la sauce tomate

Une recette tirée du dernier "Elle à Table" n°93 et issue d'un livre "Jérusalem" chez Hachette cuisine. C'est un plat typique de la cuisine des Juifs syriens : des croquettes de poisson parfumées, moelleuses avec une sauce légèrement piquante, le tout parsemé de menthe fraîche et accompagné de riz. Très bon, à refaire sans hésiter. Je n'ai rien changé à la recette sauf pour la dernière partie où j'ai choisi de terminer la cuisson au four.

IMG_9198

 

Pour 10 croquettes (soit 4 pers ou trois bons mangeurs) : 

60 gr de pain sans croûte

600 gr de filet de cabillaud sans arête (ou flétan, colin à défaut)

150g d'oignon émincé (1 moyen)

2 gousses d'ail écrasées

2càs de persil frais ciselé fin

2càs de coriandre fraîche ciselée fin

1 càs de cumin en poudre

du sel

2 oeufs

de l'huile d'olive pour la cuisson

IMG_9217

Pour la sauce tomate :

1+1/2 càc de cumin en poudre

1/2 càc de paprika doux

1 càc de coriandre en poudre

1 oignon moyen émincé

12,5 cl de vin blanc

400 gr de tomates concassées en conserve (MUTTI pour moi)

1 piment rouge émincé (1/2 càc de pimenton pour moi)

1 gousse d'ail écrasée

2 càc de sucre en poudre

2 càs de menthe hachée

de l''huile d'olive

sel et poivre

Pour la sauce tomate, faites chauffer l'huile avec les épices et l'oignon une dizaine de minutes sur feu moyen, l'oignon doit devenir tendre. Versez alors le vin blanc et laissez bouillonner 3 minutes avant d'incorporer les tomates, le piment, l'ail, le sucre, sel et poivre (j'ai été généreuse sur le poivre). Mélangez et laissez mijoter 15 minutes à feu doux et réservez.

Sans titre-3

Pendant que la sauce cuit préparez les croquettes : Dans le bol du mixeur, mettre les tranches de pain, l'ail et l'oignon. Réduire le tout en chapelure grossière. Ajoutez les filets de poisson et mixez à nouveau par pulse. Le but est d'obtenir des petits morceaux pas de la charpie ! Transvasez le tout dans un grand saladier, ajoutez les autres ingrédients sauf l'huile, mélangez avec les mains et formez 10 croquettes.

Sans titre-1

Astuce : Les boulettes sont très humides alors placez-les 1 heure au frais sur une assiette, elles vont rendre du liquide. Egouttez ce jus au bout d'une heure et faites les cuire ensuite, elles se tiendront mieux à la cuisson.

 

Sans titre-2

 

Allumez le four à 180°C. Dans une grande poêle, chauffez 4 càs d'huile d'olive et faites dorer vos boulettes 2 à 3 minutes de chaque coté.

Sans titre-4

Déposez ensuite les croquettes dans un plat allant au four en ajoutant autour la sauce tomate (rajoutez environ 20cl d'eau pour recouvrir partiellement les boulettes). Couvrez avec de l'alu ou un couvercle et enfournez 15 mn. Parsemez de menthe fraîche et servez aussitôt ! 

IMG_9194

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 3 mars 2014

"Brownie Cookies", faites-les, vous allez succomber ...

"Ultra chocolaté, tendre, riche, intense ...", quand un article commence comme ça, je ne sais pas vous mais moi je ne peux pas résister ! Et c'est Sandra, du magnifique blog "Le Pétrin", qui m'a fait succomber avec ces photos. Ce biscuit est un mariage parfait entre la texture craquante sur les bords des cookies et le moelleux au centre du brownie. C'est à la fois, croustillant, presque meringué et fondant et riche à coeur, UNE TUERIE POUR LES AMATEURS DE CHOCOLAT ! J'avais déjà réalisé une version un peu similaire avec les "Chocolat meringue cookies" que nous avions beaucoup aimé. 

IMG_9136 copie 

Pour une trentaine de petits cookies :

35g de farine

20g de cacao en poudre non sucré

1/4 cc de sel fin

1/4 cc de levure chimique

150g de chocolat noir 55-65%

30g de beurre

145g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

1/2 cc de café soluble

2 oeufs

100g de chunks ou pépites de chocolat noir

Dans un petit bol, mélangez la farine, le cacao, la levure chimique et le sel.
Faites fondre au bain marie le beurre et le chocolat.
Au robot ou au fouet électrique, fouettez les oeufs et le sucre à grande vitesse pendant 6/8 minutes (il est très important de battre suffisamment longtemps car ce sont toutes les bulles incorporées dans l'appareil œufs/sucre qui vont donner la texture aux brownie cookies) ; l’appareil va blanchir et doubler de volume pour prendre la consistance d'une mousse aérienne.

Sans titre-cookies

Mélangez délicatement le chocolat/beurre fondu dans l’appareil œufs/sucre avec une maryse, puis incorporez le mélange sec petit à petit, en soulevant la pâte sans trop la travailler. 
Quand la pâte est lisse, ajoutez les pépites de chocolat en mélangeant rapidement. Laissez reposer le temps de préchauffer le four à 190°C.
Prélevez des boules de pâtes à l’aide d'1 cuillère à café (bombée) et déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson en les espaçant suffisamment. Il vous faut deux plaques.

IMG_9126 copie copie

Enfournez et laissez cuire 7 à 8 minutes maximum, ça dépend du four. Il faut bien surveiller la cuisson pour obtenir la texture fondante du brownie : les biscuits doivent avoir une surface craquelée satinée avec un centre souple au toucher. Laisser refroidir sur une grille. 

IMG_9132 copie copie

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 27 février 2014

Pâté aux pommes de terre

Après avoir vu un reportage au journal TV, je me suis rendue sur le site de "La confrérie" afin d'en connaître un peu plus sur ce "pâté aux pommes de terre". Alors pour la petite histoire, "Il est né dans la campagne entre Target et Voussac dans l'Allier " Le Bourbonnais " en 1789, année de grande disette en France. A cette époque, seule la consommation du poisson était autorisée par la religion catholique, par respect de cette règle les paysans composaient leur repas de leur production agraire. Les femmes eurent l'idée de mettre des pommes de terre dans de la pâte brisée qu'elles mirent à cuire dans le four communal après la cuisson du pain. Le rajout de crème fraîche donna du moelleux à ce mets. Ce plat remplaça le poisson." En voilà une belle histoire, et elle se termine encore mieux quand on sait que ce pâté est UN DÉLICE ! J'ai pianoté pas mal sur le net ensuite pour voir les versions réalisées et je suis tombée sur celle du superbe blog "Chef Nini". Alors j'espère que je ne vais pas vexer les puristes mais, comme elle, j'ai opté pour la pâte feuilletée et non pour la pâte brisée. Je précise donc que la recette de la confrérie est avec de la pâte brisée et qu'il n'y a pas d'ajout de persil, ail et oignon comme ici. En tout cas, et je vais mettre tout le monde d'accord, les pommes de terre sont fondantes, moelleuses et surtout, ce n'est pas du tout bourratif. Mon p'tit mari en a repris deux fois !

IMG_8948

Pour 4/6 personnes (un moule de 24cm de diamètre)

1kg/1kg100 de pommes de terre

1 càs de persil lavé et ciselé

1 petit oignon

2 gousses d’ail

2 rouleaux de pâte feuilletée (j'ai pris la pâte feuilletée à l'ancienne de Croustipâte)

25 à 30cl de crème fraîche épaisse

1 jaune d’oeuf+1 filet d'eau

sel, poivre 

IMG_8939 

Commencez par éplucher vos pommes de terre, lavez-les et essuyez-les bien. Avec une mandoline, tranchez les pommes de terre en fines tranches.  

Dans un grand saladier, mettez l’oignon émincé finement, les deux gousses d'ail pressées (comme Jamie Oliver, mettez la gousse d'ail dans le presse ail directement, sans enlever sa peau, ça marche très bien !), le persil et les pommes de terre. Salez/poivrez et mélangez le tout avec les mains pour bien répartir les parfums. Réservez.

Sans titre-1

Préchauffez le four à 190°C, chaleur tournante.

Imbibez un papier essuie-tout d'huile d'olive et passez le sur le fond et les parois de votre moule à manquer. Déposez au fond un premier rouleau de pâte feuilletée, faites le bien adhérer au moule. Recouvrez avec les pommes de terre (faites en sorte qu'elles soient bien à plat), salez et poivrez à nouveau puis recouvrez du dernier rouleau de pâte feuilletée. Pour éviter d'avoir trop de surplus, taillez-le au bon diamètre avant de le déposer sur le dessus. Soudez la pâte avec celle du dessous en formant un boudin et badigeonnez de jaune d’oeuf dilué dans un filet d’eau.

Enfournez pour 25 min puis baissez la température à 175°C et poursuivez la cuisson encore 25 minutes. Laissez tiédir avant de démouler.

 Sans titre-2 

Découpez la pâte feuilletée du dessus en passant un couteau au niveau de la jointure. Retirez la pâte feuilletée délicatement avec une spatule puis réprtissez la crème épaisse sur les patates. Salez, poivrez et refermez le pâté. Dégustez avec une salade verte, chaud, tiède ou froid, c'est un délice ! Si vous réalisez votre pâté la veille comme moi, le lendemain, préchauffez votre four à 200°C. Une fois le four à température, enfournez votre tourte et éteignez le feu. Laissez le pâté se réchauffer 25 minutes et dégustez. 

IMG_8951

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

lundi 24 février 2014

Choux "craquelin" très citronnés & Chantilly mascaprone

Lorsque j'ai vu ces choux, ICI, j'ai eu envie d'en faire et de rentrer enfin la recette du "craquelin" dans mon blog. Cette méthode est devenue une valeur sûre à la maison, et je l'ai déjà réalisée plusieurs fois mais je n'avais pas pu prendre de photo pour vous retranscrire les étapes. C'est chose faite avec cette version citron/chantilly. L'acidité du citron avec une crème sans beurre, peu sucrée et la douceur de la chantilly au mascarpone pour contre balancer tout ça, l'équilibre est parfait. Pour la texture, le craquelin fait la différence et apporte du croquant, un vrai délice.

IMG_9076 copie

Etape 1, le craquelin : 

50g de beurre doux

60g de sucre cassonade 

60g de farine

Sortez votre beurre 1heure avant de commencer le craquelin. Dans un saladier, mélangez le sucre, la farine et ajoutez le beurre en morceaux. Travaillez du bout des doigts puis pétrir quelques minutes pour former une boule de pâte. Déposez cette pâte entre deux feuilles de papier cuisson et étalez-la entre ces deux papiers cuisson sur 3/4mm d'épaisseur. Réservez au frais.  

Sur les conseils de Mercotte, vous pouvez réaliser votre craquelin

- plusieurs heures à l'avance et le faire durcir au frigo.

- plusieurs jours à l'avance, vous pré-découpez vos disques de craquelin à l'emporte-pièce et vous les congelez. Très facile à récupérer ensuite, vous les posez bien froids sur les choux avant d'enfourner. 

Sans titre-1

Etape 2, la crème citron : 

2 citrons

1càc de maïzena

80g d'oeufs légèrement battus (un peu moins de deux)

60g de sucre semoule

Zestez 1 citron et pressez le jus des 2. Dans une casserole, mettre à chauffer sur feu doux le jus des citrons, les zestes (très fins), le sucre, la maïzena délayée dans un peu d'eau et les oeufs battus. Mélangez jusqu'à ce que le mélange épaississe. Cette opération prend quelques minutes. Réservez dans un récipient et filmez au contact. Vous pouvez réaliser cette préparation plusieurs heures à l'avance et même la veille pour lui laisser le temps de bien refroidir.

IMG_9071 copie

Étape 3, la pâte pour 16 choux :

50g d'eau

50g de lait (demi écrémé, entier ou tout eau)

1càc de sucre

1 pincée de fleur de sel

45g de beurre coupé en dés

65g de farine

100g d'oeufs battus légèrement (soit 2 oeufs environ)

Préchauffez le four à 250°C (chaleur statique préconisée mais testée avec ventilée par habitude et ça a très bien fonctionné). Portez lentement à ébullition l’eau, le sel, le sucre et le beurre. Hors du feu, ajoutez en une seule fois la farine. Remettre sur feu doux et desséchez rapidement la pâte à la spatule jusqu’à ce qu’une fine pellicule se forme au fond de la casserole (2 minutes). 

Transférez votre pâton dans un grand saladier et incorporez 1/4 des oeufs battus. Mélangez bien, il faut de l'huile de coude (!!) la pâte doit être bien homogène avant chaque ajout d'oeufs. Au final, testez votre pâte en traçant au centre de la pâte un trait avec votre doigt ; il ne doit pas se refermer trop vite (j'ai fait cette étape au KA, c'est vraiment top !). Versez la pâte dans une poche munie d'une douille unie (10mm pour moi) puis dressez en quinconce des petites boules de 3/4 cm environ sur 1 plaque recouverte de papier cuisson. Lorsque le craquelin a bien durci, découpez autant de cercles que de choux, de la taille de vos choux ou comme moi, légèrement plus petits. Posez les disques de craquelin sur le dessus des choux. Une fois le four à température, enfournez la plaque de choux, éteignez le four et laissez lever pendant 15 minutes. N'ouvrez surtout pas le four durant la cuisson. Les choux vont gonfler gentiment mais pas colorer, ce n'est que dans la deuxième partie de cuisson qu'ils vont prendre leur jolie couleur ambrée. Au bout des 15 minutes, rallumez de nouveau le four à 160°C et poursuivez la cuisson encore 20 minutes voire un peu plus, tout dépend de votre four. Laissez refroidir à température ambiante avant de couper leur chapeau pour les garnir.

Pour une cuisson traditionnelle, la méthode précédente peut faire peur ! Préchauffez le four à 180°C, chaleur statique, enfournez vos choux 35/40 minutes (toujours sans ouvrir le four).

Sans titre-2

Étape 4, la chantilly au mascarpone : 

180g de crème liquide

100g de mascarpone

50g de sucre glace

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot et fouettez jusqu'à obtenir une chantilly bien montée, bien lisse. Elle est ferme. Mettez-la dans une poche à douille avec un embout cannelé et réservez au frais jusqu'au moment de dresser. Vous pouvez la faire plusieurs heures à l'avance, elle se tient très bien. 

Étape 5, le dressage : 

Mettez votre crème au citron bien froide dans une poche à douille et garnissez équitablement le fond de vos choux (l'équivalent d'une petite cuillère à soupe). Par dessus, dressez généreusement votre chantilly en partant de la base puis en remontant. Fermez le chou avec son chapeau "craquelin", saupoudrez de sucre glace et servez aussitôt ! J'étais parti sur 2 choux/pers mais on s'est tous resservi ... Régalez-vous ! 

IMG_9073 copie

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 20 février 2014

Curry Thaï aux boulettes de viande

Pour cette recette, j'ai trouvé l'inspiration ICI sur un blog anglais, et j'ai essayé d'adapter au mieux les quantités ; vraiment on s'est régalé ! Une divine variante de la boulette ; elle prend des couleurs, du goût, de l'exotisme et fait voyager nos papilles. Les flocons d'avoine remplacent le pain de mie et apportent un moelleux extraordinaire, j'ai beaucoup aimé cette idée. Servi avec du riz, quelques petits pois pour la couleur et un filet de jus de citron vert,  le tout nappé de sauce au lait de coco ... vous succombez ? Y'a des recettes comme ça qu'on a hâte de refaire !

IMG_9007

Ingrédients pour une quarantaine de boulettes ou 6 personnes : 

2 œufs

100g de flocons d'avoine

5càs de lait

750g de boeuf haché ou mélange boeuf/veau

2cm de gingembre frais haché

1 càs de pâte de curry 

2 càs de sauce nuoc-mam

1 càc de sucre roux

2 càs de coriandre hachée ou mélange coriandre/persil

sel/poivre

2 gousses d'ail pressées

2 oignons bottes (le blanc et le vert hachés finement)

2 càs d'huile pour la cuisson

Pour la sauce :

60cl de lait de coco en brique

2càs de pâte de curry 

1 citron vert 

3 poignées de petits pois surgelés

Sans titre-1

Commencez par faire tremper 5 minutes les flocons d'avoine avec le lait. Dans un grand saladier, mélangez le boeuf/veau avec les oeufs, les oignons, l'ail, le curry, sauce nuoc mam, sel/poivre (pas de sel pour moi, la sauce de poisson en contient déjà pas mal), le gingembre et les herbes. Bien mélanger à la cuillère puis y ajouter les flocons d'avoine et finir de mélanger, à la main, c'est l'idéal ; il faut que tous les ingrédients soient bien répartis.

Façonnez vos boulettes de viande, une quarantaine de la taille d'une balle de golf. Dans une grande poêle anti-adhésive, chauffez vos 2càs d'huile à feu moyen. Placez alors vos boulettes en laissant un peu de place entre chaque boulette de viande pour pouvoir les retourner facilement. Les faire dorer 2/3 minutes de chaque côté, elles ne doivent pas être cuites complètement, juste dorées et saisies.

Dans une autre sauteuse, mélangez le lait de coco avec le curry et les petits pois, faites chauffer à feu moyen. Ajoutez-y délicatement les boulettes (vous pouvez verser directement la sauce au lait de coco dans la poêle des boulettes et gratter les sucs de cuisson mais c'est un peu plus gras, à vous de voir). Laissez mijoter 10 minutes en couvrant. 

IMG_8997

Coupez le feu, ajouter le jus d'un demi citron vert, mélangez et servir sans attendre avec du riz nappez généreusement de la sauce au lait de coco. Faites circuler la deuxième moitié du citron vert pour que chacun en presse directement sur son assiette. Régalez-vous !

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 17 février 2014

Gâteau très pomme à la ricotta de Carole

Humm, j'en ai encore l'eau à la bouche ! Ce gâteau est vraiment très frais, léger et "TRÈS POMME" comme Carole l'a appelé. J'ai donc trouvé cette recette sur le blog "Alter Gusto", Carole l'avait mis dans ses favoris de 2013 c'est pour dire ! Proche d'une texture de flan, il est encore meilleur dégusté le lendemain, après une nuit au frigo.

IMG_8973

Pour un moule à manquer de 20cm de diamètre :

650g/700 gr de pommes

200 gr de ricotta

10 cl de lait

50 gr de sucre + pour saupoudrer

1 œuf

50 gr de maïzena

1càc de vanille liquide

Préchauffez le four à 160°C et beurrez et farinez légèrement votre moule. Dans un saladier, battre l’œuf et le sucre. Ajoutez la maïzena, la vanille, le lait puis la ricotta en mélangeant bien entre chaque ajout. Battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Sans titre-2

Épluchez les pommes, les épépiner et les couper en 4 quartiers. Disposez la mandoline sur le saladier et tranchez des fines lamelles de pommes. Mélangez délicatement pour bien enrober les pommes de l'appareil à gâteau. Répartir la préparation dans le moule en lissant le plus possible le dessus puis enfournez pour 40 minutes. Au bout de ce temps, saupoudrez le gâteau de cassonade et réenfournez pour 10 minutes afin que le sucre caramélise. Laisser complètement refroidir avant de démouler délicatement. Je vous le redis, gardez au frais une nuit, ce gâteau n'en sera que meilleur ! 

IMG_8980

Posté par 19821975 à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,